Situation et origines

Commune de Neubois

Les hauteurs surplombant le village de Neubois sont occupées et fréquentées dès l’antiquité, comme en témoigne le mur protohistorique qui longe le cône du massif du Schlossberg. C’est sur ce même site dominant l’entrée des Vallées de Villé et de Sainte Marie-aux-Mines ainsi que la route du Piémont, qu’est édifié le château du Frankenbourg, siège de l’autorité du Grafenbannen ou Comte-Ban. L’histoire de Neubois se confond avec celle du Comte-Ban et du château du Frankenbourg dont les imposantes ruines dominent le bourg. Village-clairière à ses débuts, Neubois dépend d’abord des comtes de Frankenbourg. Il passe ensuite dans les mains de plusieurs propriétaires à la suite de mariages et de ventes. Ainsi nous trouvons en 1359 que Gerüte et l’ensemble du Grafenbann sont cédés par les comtes d’Oettingen à l’évêque de Strasbourg qui les vend à son tour aux chanoines du Grand Chapitre de la cathédrale de Strasbourg en 1489. Ces derniers perdront leurs biens en 1789.

La Commune de Neubois se trouve sur la rive droite du Giessen (le Comte-Ban) un peu avant le confluent du Val de Villé et du Val de Lièpvre. Le finage présente trois territoires bien distincts : une partie de la vallée alluviale du Giessen, celle-ci atteignant ici 500 mètres de largeur à 220 mètres d’altitude, le glacis peu incisé qui s’étend jusqu’à 300 mètres d’altitude, la vaste partie montagneuse qui englobe tout le massif de l’Altenberg (Château du Frankenbourg, 703 m, Rocher du Coucou, 856 m, Altenberg, 711 m, Roche des Fées, 777 m). Le ban communal s’étend sur  1 142 ha, l’un des finages les plus vastes du canton, juste après ceux de Breitenbach et d’Urbeis.

Mairie de neubois
close
Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.