Les apparitions de Neubois

Les apparitions de Neubois

Ces évènements des apparitions sont relatés abondamment dans la presse locale et nationale et repris dans des brochures, ce qui ne fait qu’amplifier le phénomène. Neubois connaît alors une affluence populaire extraordinaire; au mois de janvier 1873, la Reichsbahn vend plus de 80 000 billets de chemin de fer à destination du Val de Villé. Une source à l’eau miraculeuse » est découverte. Plusieurs personnes prétendent avoir été guéries. Les conditions sont donc remplies pour que Neubois devienne le Lourdes alsacien ! Cette arrivée massive de gens commence à inquiéter l’administration allemande surtout que ces apparitions se teintent d’allusions et de propagande politiques : la Sainte Vierge viendrait pour libérer l’Alsace du joug prussien ! A Paris est éditée, en 1874, une brochure au nom évocateur: « La résurrection de la France et le châtiment de la Prusse, prédits par Marie en Alsace ». L’armée est chargée d’interdire l’accès du lieu des apparitions, puis de l’ensemble du ban communal. Les autorités religieuses restent très prudentes et sceptiques et conseillent la même attitude au chargé d’âmes de la paroisse, notamment à l’abbé Michel Ulrich qui recueille, avec une certaine naïveté, les témoignages des « voyantes » de sa paroisse. Le curé Alphonse Adam, qui lui succède en novembre 1876, puis l’abbé Boersch, à partir de 1879, prêtent une oreille moins attentive aux dépositions des visionnaires qui se font plus rares ; par un patient et minutieux travail d’enquête, ils réussissent à montrer que ces apparitions sont nées de l’imagination des enfants, qui les uns après les autres, se sont rétractés. Peu à peu le village retrouve sa sérénité. Aujourd’hui une petite chapelle rénovée s’élève dans la forêt, près de la source « Mudergottes Brennela »; elle rappelle aux promeneurs et aux pèlerins ces évènements « surnaturels ». La création à Neubois, en 1883, de la « Confrérie du Rosaire Vivant », a-t-elle des liens avec ces apparitions ? De nos jours, le culte marial connaît dans le village une dévotion particulière et continue à attirer des pèlerins venant de près ou de loin.

L’endroit où eurent lieu les apparitions se situe à deux kilomètres du village de Neubois, appelé à l’époque Krüth, à mi-hauteur de la montagne, et à égale distance des ruines du château du Frankenbourg. Il y a à l’endroit une vaste clairière, au milieu de la forêt, d’où l’on jouit d’un magnifique panorama. D’un côté on aperçoit la commune de Scherwiller et le château de l’Ortenbourg. De l’autre, avant d’entrer dans la clairière, on voit du regard de nombreux villages, dont Thanvillé, Saint-Pierre-Bois et l’église de Saint-Gilles perchée un peu au-dessus des deux villages. Plus haut on aperçoit les cimes de l’Ungersberg.  Aujourd’hui à la clairière se trouve une statue de la Madone, une statue de l’Archange Saint Michel terrassant le dragon, une petite statue de Saint-Joseph, une chapelle avec une grande croix et un chemin de croix avec ses douze stations. C’est à cet endroit selon la légende que serait apparue la Sainte Vierge. En 1872, quand commencèrent les apparitions, l’Alsace était annexée à l’Allemagne depuis plus d’un an et le nom le plus usuel du village était celui de Krüth. A la vérité, le village a trois noms: Neubois, Krüth, Gereuth est le nom allemand. En ce dimanche 7 juillet 1872, après les vêpres, quatre fillettes âgées de 7 à 11 ans se promènent au pied du Schlossberg, à la recherche de myrtilles . Soudain, une dame blanche portant sur la tête une couronne d’or, s’avance vers elles. Effrayées, elles s’enfuient à toutes jambes. C’est la première apparition de toute une série qui mettra en émoi le paisible village de Neubois. Effectivement, dans les jours et les mois qui suivent, d’autres enfants, mais aussi des adultes, sont persuadés d’avoir vu la Vierge Marie ou aperçu « la dame blanche », seule ou entourée d’anges ou … de soldats. La nouvelle de ces phénomènes extraordinaires se répand comme une traînée de poudre dans toute l’Europe centrale et méridionale, mais surtout en Allemagne et en France.

Les apparitions de Neubois
close
Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois du contenu dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.